31 août 2011

"La pornographie entraîne une grande augmentation d'opérations de chirurgie esthétique chez les femmes"

Plus de 2000 femmes ont pu se faire opérer aux frais du National Health Service (NHS) l’année passée tandis que des milliers d’autres ont demandé des traitements privés… Des chercheurs ont découvert que la demande pour la chirurgie génitale féminine – appelée « design du vagin » - a été multipliée par 5 en une décennie bien que la plupart des femmes n'en aient pas besoin. Les chercheurs déclarent que les chirurgiens qui traitent les femmes lorsqu’il n’y a pas de nécessité clinique pratiquent un type de mutilation des parties... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 00:16 - Permalien [#]

06 août 2011

Une libération toujours aussi "pseudo"...

[...] Chacun en profite pour s'indigner du déferlement de la pornographie et des déballages de nus (féminins) comme s'ils étaient des signes évidents d'une véritable révolution sexuelle. Ils sont bien au contraire la preuve que l'esclavage de la sexualité féminine se renforce. [...]La pseudo-libération sexuelleDans ces conditions, comment parler sérieusement de libération sexuelle ? On prend pour libération de timides germes d'évolution. Une preuve incontestable de leur inefficacité, c'est que la prostitution, le viol, la pornographie... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 19:12 - Permalien [#]
17 juin 2011

"La porno m'a façonnée"

Je vais écrire à partir de mes tripes, de mon état de tumulte, je vais écrire la façon dont le porno est en moi, même alors que je passe ma vie à tenter de chasser tout le poison que la pornographie m’a forcée à assimiler. Je dis qu’elle m’a imposé des balises : je le dis parce que si mon corps était étendu, chaque centimètre carré de mon être fourmillerait d’une pornographie qui me répugne. La porno m’a façonnée, la porno m’a dépouillée de mon identité, la porno m’a déchirée, la pornographie est un endroit dont je me suis échappée... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 22:54 - Permalien [#]
03 mars 2011

La pornographie

"Ni révolutionnaire, ni décadente, notre époque n'a pas inventé la pornographie. La représentation de la sexualité et sa mise en scène sont vieilles comme le monde. Mais la photographie et le cinéma ont changé les règles du jeu en permettant une image totalement réaliste, alors que la littérature et la gravure ne pouvaient que suggérer, à travers un réseau de codes et de métaphores.Les sociétés libérales ont vu se développer une pornographie licite et aseptisée qui étale "sans tabous ni vertiges" le spectacle mornes de corps qui se... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 02:43 - Permalien [#]
06 février 2011

UNE SEXUALITÉ PHALLOCRATIQUE

UN CORPS FÉMININ SOUMIS À L'UNIQUE DÉSIR MASCULIN"La sexualité montrée par la pornographie est essentiellement basée sur la domination masculine du corps féminin.Le sexe y est présenté comme un véritable rapport de force ; les hommes se doivent de prouver leur virilité, en ne montrant ni faiblesse ni pitié pour leurs partenaires. Les femmes, quant à elles, sont reléguées au rang d'outils sexuels dédiés à la gloire du plaisir masculin.Cette virilité se mesure alors à la capacité de l'homme, à user et abuser du corps de sa ou de... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 00:59 - Permalien [#]
24 janvier 2011

"Vomir, puis frapper"

"Certain-es parleront de travailleuse du sexe et de consentement...  Elle a 23 ans et elle est entre la vie et la mort. Elle est actrice porno et elle est restée dans le coma après une opération d'augmentation mammaire. C'était sa 6ème intervention". Voilà comment commence l'article de Christine sur le sujet. Article traité à la légère par l'équipe du "journal" qui publie la nouvelle, nouvelle qui attriste encore certain-e-s d'entre nous et nous laisse anéanti-e-s, hagard-e-s, impuissant-e-s... Mais... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 22:49 - Permalien [#]

03 octobre 2010

La pornographie, instrument de la domination masculine

En l'espace de quelques décennies, les femmes sont devenues plus autonomes et d’importantes lois en leur faveur ont été votées, c'est à ce moment que la pornographie a connu un développement quasi-exponentiel. Voici comment Richard Poulin analyse le lien entre l'émancipation (pourtant balbutiante et inachevée) des femmes et la pornographie: « Ce rapport peut être illustré par les propos d’un producteur de magazines pornographiques que j’avais interviewé au début des années quatre-vingt. Il m’expliquait ce que les hommes aimaient le... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 20:59 - Permalien [#]
06 mai 2010

"La pornographie, un problème pour la gauche"

Gail Dines est professeure dans le domaine des études américaines au Whellock College de Boston. Elle est co-auteur avec Ann Russo et Robert Jensen de Pornographie : la production et la consommation de l’inégalité. Ils sont également membres du comité d’organisation par intérim du Mouvement féministe national contre la pornographie. Pour plus d’information, [...] visitez le site http://feministantipornographymovement.org/ Dans ce texte mis en ligne en décembre 2005, elle interroge la mollesse de l’engagement de la gauche contre... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 01:58 - Permalien [#]
06 avril 2010

Le pouvoir

"Le thème principal de la pornographie comme genre est le pouvoir masculin, sa nature, son ampleur, son usage, son sens. Le pouvoir masculin, tel qu’il s’exprime dans et par la pornographie laisse discerner plusieurs motifs distincts mais entrelacés, qui se consolident : le pouvoir du soi, le pouvoir physique exercé sur et contre les autres, le pouvoir de la terreur, le pouvoir de nommer, le pouvoir de propriété, le pouvoir de l’argent et le pouvoir du sexe. Ces motifs du pouvoir masculin sont intrinsèques à la substance et au... [Lire la suite]
Posté par Miaramaou à 02:25 - Permalien [#]
20 février 2010

Un tabou lourd de conséquences ?

Le décalage entre les images vulgaires et dégradantes de la sexualité et l'absence de parole des adultes sur le sexe est une forme de barbarie. (Israël Nisand dans Avorter aujourd'hui (Olivia Benhamou))
Posté par Miaramaou à 22:52 - Permalien [#]