"Même sans être dans un positionnement abolo, on pourrait quand même insister sur certains points comme le devenir des films, et le consentement des acteurices dans le temps, le droit à l'oubli (qui a été récemment reconnu juridiquement, même par google), le problème du consentement (qui a été soulevé plusieurs fois : comment savoir si il y a un réel consentement ?), le porn revange aussi (qui bizarrement ne fait des victimes que chez les femmes), et les séquelles physiques du porno (l'incontinence urinaire et fécale notamment des actrices ---> je pense pas qu'on puisse consentir consciemment à ça alors quid des informations médicales quand on est engagé sur un poste on passe bien une visite médicale qui répertorie les risques liés à l'activité professionnelle ?).

Donc quid de la médecine du travail dans ces métiers d'acteurices de porno, quid du suivi médical ? quid des arrêts maladies, etc ... puisque " c'est un métier comme un autre ", quid du travail au noir, quid des cotisations sociales et de la couverture sociale ? (j'ai lu le bouquin " j'assume " de Nina Roberts, qui explique comment elle est rentré dans l'univers du porn, ce qu'elle y a vécu, comment elle en est sortie, et ce que le médecin lui a dit et ça confirme exactement ce que je dis plus haut).

De plus dans l'argument " on achète bien du made in China sans savoir si c'est produit par des enfants ou pas " oui, c'est vrai mais on achète des produits indispensables : on ne peut pas vivre tout nu, ni vivre sans manger, et on essaye d'avoir une lisibilité et une traçabilité de ce que l'on achète, mais c'est difficile. Cependant à titre personnel, j'essaye de boycotter les marques dont je sais qu'elles financent l'armement, l'esclavagisme etc ...
De même que j'essaye de boycotter les marques qui testent sur animaux.

Le porno n'est pas un truc indispensable à la vie (c'est comme considérer que la sexualité des hommes est un truc vital et incontrôlable, argument sexiste et misogyne qu'on connait très bien ici), donc le boycotter tout court, me semble beaucoup plus simple.

Dans le cas où on serait pro porn, c'est bien évident que dans ce cas il faudrait militer pour une amélioration des conditions de travail des acteurices, exactement comme pour la pros, et pour qu'ils obtiennent un vrai statut, avec une retraite, une sécu etc ...
D'autre part quand on sait comment sont recrutées les actrices, le turn over des " petites " nouvelles, etc ... on est bien dans une logique de consommation des actrices, et pas dans une logique du respect de leur travail, ou de leur performances. Une fois qu'on a vu la tête d’une nouvelle actrice une ou 2 fois, faut qu’elle fasse du sensationnel, sinon elle dégage.

Et le gonzo, qui est un porno hyper commercialisé, hyper courant, que les boutiques de sex toys t'envoient en cadeau quand tu commandes un truc comme si c’était un produit de consommation banal, ben c'est du hard (enfin moi je trouve), et c'est vraiment que des scènes coupées, collées les unes aux autres à la queueleuleu sans même un scénario. Donc c'est de l'abattage et de la boucherie, on ne voit même pas le visage des filles : c'est respectueux et artistique peut-être ? Et pourtant c'est bien ce qui se vend le plus.

Rappellez moi juste 2 minutes ce qu’on reproche à la publicité sexiste et machiste ? De réifier les femmes, oui on est bien d’accord. Et comment ils s’y prennent pour arriver à cette réification ? Ah ben oui en réduisant les femmes à leur corps, et plus spécifiquement à leurs organes sexuels, représentés de manière hypertrophiées (les seins notamment) et en ne montrant pas le visage des femmes. Les corps sont tronçonnés prêt à être consommé. Hors, que fais le porno ? Ben exactement la même chose, si ce n’est qu’il le fait aussi avec des corps d’hommes dont on montre des sexes géants. Est-ce que c’est mieux parce que les hommes sont filmés à la même sauce réification ? Je ne pense pas.

Quand on voit aussi le porno spécialisé : les mélanges ethniques (encore appelé gang bang racial / interracial alors qu’on se pose aujourd’hui la question de la pertinence de ce mot dans la constitution et les textes garantissant les droits de l’homme je le rappelle pour info), la zoophilie, la gérontophilie, la pédophilie, l'inceste (quand on demande à des sœurs jumelles de faire des trucs ensemble par exemple), les pornos de nains, ou encore de femmes enceintes etc ... tous additionnés ça fait une bonne part de marché et ce n'est plus du porno à la marge : c'est respectueux peut-être ? Il est où le consentement et le libre arbitre ? On prend toutes les personnes qui sont déjà des minorités oppressées (les femmes, les personnes âgées, les animaux, les personnes racisées, les enfants, les handicapés) et qui sont déjà des laissés pour compte du système capitaliste et des victimes du système patriarcal et hop on fait du porno parce que c'est encore mieux si les personnes qui se font " défoncer " sont en plus déjà opprimée ? Et c'est de l'art ? Nan mais après on dit que on n'y connait que dalle en porno ? Youhou ? C'est qui qui ne veut pas voir la réalité ?

Quant à lire les titres des pornos tient ... c'est quoi les titres des pornos ? A ben oui, des titres très gratifiants pour les femmes... Mais bon peut-être qu'elles aiment être traitées de putes, de salopes, de gouines, etc ... surement que c'est un choix artistiquement bien défendu. Nul doute.

Ou encore un dernier DVD entre apperçu dans les bacs d’un magasin de location de DVD à côté des Disney : l’ABC du viol, l’art de la rendre esclave … Ouai trop cool on en redemande !

Quant au soit disant choix et respect des actrices : c'est quoi leur contrat de travail ? hun ? puisqu'on parle d'art et tout ça, et qu'on parle de métier, ça serait peut-être bien de savoir si elles ont le droit à la protection du code du travail aussi les actrices ? Parce que non on est pas dans le cadre du code du travail, donc les employeurs peuvent user et abuser de clause parfaitement illégales sans que ça pose problème à personne. Le code du travail exlcu de fait les travailleurs du sexe, y compris les acteurices de porno : car le commerce du corps est illégal et donc non représenté dans le code du travail.

Et vu le rapport entre un employeur et ses employés, ben il est évident que c'est aux désavantage des femmes. Et d'ailleurs est-ce qu'on a regardé le plafond de verre dans ce type d'emploi ? Bizarrement les hommes ont le droit à des contrats beaucoup plus longs, et mieux rémunérés que les femmes ... Mais bon c'est de l'art visuel ... Donc c'est justifié. CDI pour les hommes, CDD pour les femmes, normal au bout de 2-4 ans t’es périmée si t’es une femme, et de toutes façons tellement usagées, que tu ne peux plus rien faire.

Bref, je ne veux agresser personne, surtout pas, c'est juste que j'en avais gros sur la patate. J'ai subi du porn revange, et c'est très dur, j'ai un passé très glauque, et ce monde-là je le connais (contrairement à ce qui a pu être affirmé), et si au moment de la vidéo, j'ai pu donner un semblant de consentement (on va dire que j'ai donné mon consentement pour simplifier), et ben il en est tout autrement aujourd'hui, et oui, je suis passée par la case des violences sexuelles chroniques. Donc je pense pouvoir être légitime sur le sujet. Mais bon, je veux pas parler sans couverture anonyme, j'ai trop peur maintenant, justement, des revanches, je me sens pas super à l’abri pour parler librement, et oui j'ai l'impression qu'on spolie mon expérience au profit de personnes qui n'ont rien vécu de similaire, qui ne savent pas, et qui parlent à tort et à travers.

Mais ce que je veux dire, c'est que le porno, à l'heure actuelle, ben non c'est pas féministe et c'est pas éthique. Et que le porno pour qu'il devienne éthique faudrait que la contrainte financière disparaisse, et que les actrices aient les mêmes droits que les autres travailleurs. Donc même sans faire dans l'abolo ---> ce qui est dit sur le forum ne tient pas. Même les pro pros ne disent pas de telles choses.

Ce qui m'étonne c'est cet espèce de clivage fait entre la prostitution " c'est trop mal " mais le porno " c'est trop pas pareil ". Bien sûr que si c'est la même chose. Les hôtesses de bar le savent, elles ont des " primes " quand elles acceptent de filmer, idem pour les prostituées qui font des sex-tours, etc ... La violence de la caméra, de ces scènes qu'on voudrait oublier à jamais et qui tournent en boucle dans les lecteurs DVD ou sur le net, des connards qui sont toujours là pour te rappeler que t'es qu'une pute, une merde qui s'est faite niquer par tous les trous, ben cette violence-là, elle s'efface jamais, même si on a changé de vie, et réussi à s'en sortir, en plus elle attaque aussi les enfants, c'est affreux.

Et rien ne permet d'identifier les vidéos totalement safe, de celles qui ne le sont pas, et contrairement à ce qui a été affirmé, les grosses boites comme la blue production, ou dorcel, sont des boites dégueulasses comme pas permis, elles ont le pouvoir du fric qu'elles génèrent et de leurs putains d'actionnaires de merde (pardon pour les gros mots), et aucune fille ne pourrait aller en justice à leur encontre, elle se ferait massacrer sans compter que la crédibilité d'une actrice porno dans un tribunal est juste ... de zéro. Derrière elle subirait des pressions inimaginables, ne pourrait plus travailler, et serait encore plus reléguée au rang de pute sans valeur. Et comme le droit du travail ne s'applique pas : le statut intermittent pourrait être revu, mais il n'est évidemment pas prévu ni adapté pour ce type de travail et ses conditions particulières d'exercice.

Tout le monde a vu le pouvoir des banques, elles ont été trainées en justice par quelques volontaires : que c’est-il passé ? Les banques ont-elles casqué le moindre copec pour ce qu’elles ont détruit (la vie de milliers de personnes quand même), ont-elle été condamnées ? Ben non, elles ont été dédommagées … C’est le même système dans le monde des grosses prod.

Il y a aussi des producteurs qui ont été accusé de viol sur leur propre recrue sous prétexte " d'entretien d'embauche " pour des castings : aucun n'a été condamnés pour ses recrutements proprement scandaleux, et encore pire : ce type de comportement a été validé dans le monde du sexe comme " une signature " artistique. Alors que les filles étaient jeunes, peu expérimentées et qu'elles ont osé porter plainte (ce qui demande du courage déjà à la base, mais juste un truc presqu'impossible tellement c'est dur quand on est dans le monde du porno). Elles n’ont pas été dédommagées, ce qu’elles ont subi n’a pas été reconnu juridiquement alors que c’était de notoriété publique (j’ai les liens si ça vous intéresse, mais comme c’est vers des trucs de porno, je ne les communique pas publiquement). Ce mec continue ces agissements sous prétexte que brutaliser « un peu » les actrices donne plus de réalisme et de cachet aux scènes … génial un super artiste dis donc !! Quant au fait que la quasi-totalité des producteurs soient des hommes ça ne choque personne non plus on dirait. Que l’actionnariat soit principalement masculin … ne pose pas problème. Pour 2 ou 3 femmes qui arrivent à passer derrière la caméra, combien restent sur le carreau ?

Sans compter que les actrices tournent, même quand elles ont des infections des parties génitales, parce que leurs patrons ne veulent rien savoir : beaucoup arrivent à ne même plus pouvoir avoir d'enfant et à devenir stériles, tellement leurs organes sont abimés. Franchement une nana qui sort après une carrière (même brève dans le X), et ben physiquement, elle a des séquelles irréversibles (et je ne parle même pas des séquelles non visibles comme l'état psy).

Il y a aussi les exigences des producteurs en terme de fesses et de poitrine, mais aussi de blanchiment de l'anus, ou encore de remodelage des lèvres et du vagin (l'entrée qui se voit à la caméra) : ils payent la chirurgie esthétique comme un investissement, et derrière la fille doit tourner à un prix cassé, ou sans être payée du tout parce que c’est considéré comme un avantage en nature, mais il est ou l'avantage pour la fille au juste ? Si on regarde des porns gonzo, on y voit des filles défigurées, avec des cicatrices d'opérations de chirurgie esthétique ratées etc ... comme ces filles ne sont " pas belles " elles sont obligées de tourner que des scènes de hard, sans scénario, et c'est intégré dans des montages " à la chaine " qui serve de DVD gonzo vendu moins cher que les grosses prod. J'ai un DVD offert en " cadeau " par une boutique de sex toys ou j'ai commandé de la lingerie : j'ai eu le malheur de regarder le truc ---> les images sont impressionnantes et gravée dans ma mémoire.

L'aphrodisme est omniprésent, et tu es rémunéré selon ton sex appeal et ta beauté (évaluée par … tadam des hommes oh la surprise dis donc !!), donc plus arbitraire y a pas, alors que ce n'est pas le cas des hommes.

Il ne faut pas oublier aussi que les filles sont maquillées, péruquées, et tout ça, et que ça cache aussi une certaine réalité : cacher les bleus, l'automutilation, les traces d'injections, les pertes de cheveux, corriger des problèmes d'anorexie etc ... pour que ça ne se voit pas à la caméra. Et ces problèmes ils ne sortent pas de nulle part, quand on voit les photos des femmes à leur premier casting, quand elles n’ont pas encore tourné, elles sont moins abimées.

Tout ça sans compter le contenu pornographique en lui-même qui est, je trouve, hyper malveillant vis-à-vis des femmes. C'est une industrie qui détruit les femmes, leurs vies, leurs familles et leurs enfants.

Ça n'a strictement rien à voir avec le petit couple gentil qui y va de sa vidéo amateur, et qui se dit qu'il va mater ça tranquillement pour refaire des câlins. Ce qui en soit ne pose pas pbm (à condition qu'on n’ait pas de pbm de porn revange derrière). Et ça n'a rien à voir avec une asso qui utilise un média choc pour faire campagne pour une lutte écolo.

Le porn système est une prostitution organisée et labellisée, elle est juste légale, c'est tout (et encore pas tout le temps). Va voir ton banquier et dis-lui que tu es actrice de porno, on verra si il accepte d'ouvrir le compte et de te faire un crédit. Et ça les producteurs le savent bien. Les filles sont obligées de passer par eux pour tout, exactement comme une fille sans papier avec un proxo.

Le porno est une mafia, et blanchit aussi de l’argent sale, au même titre que les boites de streap tease, et que les clubs d’hôtesses … Donc faudrait peut-être penser à revenir dans la réalité. Elle est sordide, moche, crade, mais elle est. Malheureusement".

Source : forum féministe